L'ACTUALITÉ SOUS UN AUTRE ANGLE

Qu’est-ce que le moulage exactement ?

23

Il existe une variété de procédés de moulage, notamment l’utilisation de moules rigides ou souples, de moules divisés en une ou plusieurs parties pour faciliter le démoulage, le moulage par versement ou injection d’une matière liquide ou visqueuse, et le durcissement de la matière par refroidissement ou polymérisation (comme pour les résines).

Quelles sont les techniques de moulage communes et simples ?

Les moules souples soit du polyuréthane ou du silicone

Ils permettent de démouler des pièces  » habituellement indémoulables « , et ce, sans avoir recours à des moules élaborés qui s’ouvrent en de nombreuses sections ; au contraire, ils le font en profitant simplement de la flexibilité du moule.

Le moulage avec le bas-relief

Parce qu’il est constitué d’un moule ouvert sur un côté, il ne peut être utilisé que pour produire des composants ayant une surface plane. C’est la méthode de moulage la plus simple, car elle ne nécessite pas de moule fermé composé d’au moins deux sections, et les seuls composants ouverts sont un trou pour verser ou injecter le matériau, ainsi qu’au moins un trou supplémentaire pour permettre à l’air de s’échapper.

Il est assez simple de construire un moule « à faible relief » à partir d’un élastomère de silicone ou de polyuréthane en prenant l’empreinte d’un composant avec un élastomère de silicone ou de polyuréthane. De ce fait, vous pourrez créer un nombre infini de copies de votre modèle en versant n’importe quel matériau compatible dans votre moule flexible.

Moulage dans l’atmosphère

Cette méthode consiste à ne pas injecter le matériau liquide sous pression et à ne pas placer le moule sous une cloche à vide afin d’éliminer les bulles d’air de la substance avant de la verser dans le moule. Au lieu de cela, la matière liquide est simplement versée dans le moule. Il est possible de mouler tout ce qui commence sous forme liquide mais finit par se solidifier, notamment les résines, le plâtre, le ciment, le chocolat et tout autre matériau qui peut être chauffé à une température que le moule peut supporter.

Quelques conseils du moulage

Quelques-astuces-du-moulage
Quelques astuces du moulage
  • La pièce doit pouvoir être retirée du moule sans se fissurer : Même si le moule est flexible, les détails trop petits risquent de se briser, et il peut être difficile d’extraire du moule certaines conceptions sophistiquées.
  • Il est impossible de créer un composant flexible à partir d’un moule flexible, à moins que le matériau du moule ne soit distinct du matériau qui est coulé à l’intérieur : Par exemple, on peut verser du polyuréthane dans un moule en silicone (ou vice versa), puis démouler l’objet obtenu. Cependant, si vous versez de la silicone dans un moule en silicone, vous obtiendrez un bloc solide de matériau parfaitement fusionné au moule. Il est concevable d’essayer de tricher en graissant le moule, mais le résultat ne sera pas garanti comme vous le souhaitez.
  • Vous devriez choisir une résine souple avec une faible dureté Shore pour le moule de votre modèle si le démoulage doit être difficile : Cependant, vous devrez ensuite envisager d’enfermer le moule dans un récipient qui préservera sa forme.
  • Méfiez-vous des bulles d’air qui s’incrustent dans la substance à la suite du processus de mélange (résines à deux composants, plâtre et eau, etc.) :  Il ne faut pas piler le matériau, mais le mélanger le plus délicatement possible. Vous éviterez ainsi l’introduction de bulles d’air, qui entraîneront la formation de petits trous à la surface de vos plâtres.
  • Les moulages en silicone ou en polyuréthane sont exceptionnellement exacts et précis : L’état de surface est représenté avec précision, et les moulages réalisés à partir d’empreintes prises sur des pièces à la finition brillante auront également une finition brillante. Veillez à bien nettoyer vos modèles avant de prendre leurs empreintes.
  • Il n’est pas difficile de créer de beaux moulages si l’on est prêt à faire quelques efforts, si l’on possède un minimum de bon sens et si l’on fait quelques essais :  L’utilisation de plâtre synthétique comme matériau de moulage permet de fabriquer des objets qui ont l’apparence de la pierre et dont la surface est très lisse.

Quel est son mode d’emploi ?

Le niveau de dureté de la côte

Elle indique la dureté ou la souplesse relative d’une substance : plus la côte est basse, plus la substance peut être facilement modelée (souple).

Les échelles varient les unes des autres selon que les matériaux mesurés sont souples ou rigides :

  • L’unité utilisée pour décrire la dureté des matériaux souples est le shore A.
  • L’unité de mesure pour les matériaux semi-rigides est le shore B.
  • L’unité de mesure pour les pièces rigides est le shore D

Si l’on compare, la souplesse d’un matériau ayant une dureté de 50 côtes A est supérieure à la souplesse d’un matériau ayant une dureté de 30 côtes B.

Le stockage

Les résines doivent être conservées à l’abri de l’humidité et dans une pièce dont la température est comprise entre 5 et 25 degrés Celsius.

Utilisation

  • La formation de bulles se produit principalement lors du mélange des résines et, dans une moindre mesure, tout au long du processus de coulée.
  • Le mélange doit être effectué avec précaution, sans marteler les fluides, afin d’éviter que les bulles d’air ne se coincent dans la résine. En outre, il est utile de secouer ou de tapoter le moule afin de libérer les bulles et de les aider à remonter à la surface.
  • Plus les bulles mettent de temps à remonter à la surface, plus le temps de prise est long (nous avons sélectionné des produits suffisamment fluides pour que les bulles remontent facilement).
  • Il est indispensable d’utiliser une cartouche équipée d’un embout mélangeur, qui permet un mélange automatique sans bulles, en travaillant avec des silicones à la fois excessivement visqueuses et à prise rapide (une résine 40 Shores A ne peut être mélangée à la main).

Sécurité

Les silicones, le polyuréthane et le polyester sont les trois catégories de produits que l’on peut acheter auprès d’une entreprise.

  • Les silicones ne présentent aucun risque pour la santé, ne provoquent aucune irritation de la peau et n’émettent aucune odeur. Il a été prouvé que certains d’entre eux sont sans danger « pour le contact avec la peau » selon des critères médicaux établis.
  • Les résines de polyuréthane puissent être irritantes pour la peau, elles n’émettent aucune odeur détectable.
  • Les résines de polyester ont une odeur piquante et peuvent être irritantes pour la peau.

Protégez-vous lorsque vous travaillez en portant des gants et des lunettes de protection et en effectuant vos tâches dans des endroits bien ventilés. Il est conseillé de se couvrir le visage avec un masque et d’utiliser un équipement de protection.

Comments are closed.