L'ACTUALITÉ SOUS UN AUTRE ANGLE

L’épilepsie : maladie mentale ou trouble neurologique ?

0 47

Les crises récurrentes, qui se traduisent par une rigidité corporelle, des tremblements et une perte de conscience, sont dues à une activité électrique anormale dans le cerveau, qui se traduit par une brève interruption des circuits de messages entre les cellules cérébrales chez les épileptiques. Quelle est l’étiologie de l’épilepsie ? S’agit-il d’une affection à long terme ou réversible ?

Selon l’Organisation mondiale de la santé, l’épilepsie est une maladie chronique du cerveau qui affecte des personnes de tous âges et touche environ 50 millions de personnes dans le monde, ce qui en fait la maladie neurologique la plus répandue dans le monde (OMS).

L’épilepsie : C’est quoi exactement ?

L’épilepsie est une maladie courante qui affecte le cerveau et provoque des crises de façon régulière. Les crises sont des bouffées d’activité électrique dans le cerveau qui altèrent temporairement son fonctionnement. Elles sont classées en deux types : les crises généralisées, qui affectent l’ensemble du cerveau, et les crises focales ou partielles, qui n’affectent qu’une partie du cerveau et provoquent divers symptômes.

Quels sont les symptômes d’épilepsie ?

Les crises récurrentes sont le symptôme le plus courant de l’épilepsie. Les crises peuvent avoir des effets divers sur les personnes, selon la partie du cerveau qui est touchée et le type de crise.

Crises focales (partielles)

Une crise partielle simple ne provoque pas de perte de conscience et ne touche qu’une partie du cerveau.

  • Changements dans le goût, l’odorat, la vue, l’ouïe ou le toucher.
  • Étourdissements ;
  • Picotements et tremblements dans les membres.
  • Mouvements répétés.
  • Sensations étranges, telles qu’une sensation de « ballonnement » dans l’abdomen, ainsi que des odeurs ou des goûts inhabituels.

Crises généralisées

Quels sont les symptômes d'épilepsie ?  
Quels sont les symptômes d’épilepsie ?  

Les crises qui affectent l’ensemble du cerveau provoquent des symptômes tels que :

  • Le claquement des lèvres et le clignement des yeux sont des exemples de mouvements répétitifs.
  • Perte de conscience
  • Contrainte musculaire
  • Mouvements répétitifs et saccadés des muscles du visage, du cou et des bras.
  • Tremblements dans les bras et les jambes qui sont rapides et automatiques.
  • Vibrations.
  • Incapacité à contrôler sa vessie ou ses intestins.
  • La langue est mordue.

Qu’est-ce qui cause l’épilepsie?

Toutes les fonctions du corps humain sont contrôlées par les systèmes de communication du cerveau. L’épilepsie se développe à la suite d’une perturbation de ce système, qui peut être causée par des problèmes de fonctionnement du cerveau.

Dans de nombreux cas, les spécialistes sont incapables de déterminer la cause exacte de cette maladie. Certaines personnes peuvent être prédisposées à l’épilepsie en raison de facteurs génétiques. D’autres facteurs peuvent augmenter le risque, notamment :

  • Une grave blessure à la tête s’est produite.
  • L’accident vasculaire cérébral et les tumeurs sont deux exemples de maladies du cerveau.
  • L’encéphalite virale est un exemple de maladie infectieuse.
  • LE SIDA.
  • Une lésion ou un dommage cérébral prénatal se produit avant la naissance.
  • L’autisme et les troubles génétiques tels que le syndrome de Down sont des exemples de troubles du développement.
  • Pendant l’accouchement, il y a un manque d’oxygène.

S’agit-il d’une maladie qui peut être soignée ?

À l’heure actuelle, il n’existe pas de remède permanent contre l’épilepsie, mais les personnes atteintes peuvent généralement contrôler leurs symptômes. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les médicaments antiépileptiques peuvent réduire la fréquence et la gravité des crises chez jusqu’à 70 % des personnes épileptiques. Après 2 à 5 ans de traitement réussi et d’arrêt des crises sans rechute, 70 % des enfants et 60 % des adultes peuvent être en mesure d’arrêter les médicaments.

Parmi les traitements disponibles, citons :

  • Les médicaments anti-convulsions : Il s’agit de médicaments qui empêchent les crises de se propager dans le cerveau. Selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), ils peuvent aider environ deux personnes sur trois qui souffrent d’épilepsie.
  • Lorsque les crises se déclenchent dans une partie du cerveau, une intervention chirurgicale visant à retirer cette partie du cerveau peut empêcher les crises futures ou les rendre plus faciles à contrôler avec des médicaments. Lorsque le foyer de la crise se situe dans le lobe temporal du cerveau, la chirurgie épileptique est fréquemment utilisée.
  • Lorsque les médicaments échouent et que la chirurgie n’est pas envisageable, un dispositif électrique peut être placé ou implanté sous la peau dans la partie supérieure de la poitrine pour envoyer des signaux à un gros nerf dans le cou, réduisant ainsi les crises.

Bien que l’épilepsie soit généralement une maladie à vie, la plupart des personnes qui en sont atteintes peuvent mener une vie normale si leurs crises sont bien contrôlées. La mesure la plus importante que vous puissiez prendre est de demander de l’aide dès que vous vous sentez moins apte à faire face à la situation.

Leave A Reply

Your email address will not be published.